Reset the Net

Image issue du site Reset The Net

De nombreuses entreprises et associations se mobilisent jeudi pour la protection de la vie privée et des données personnelles. Elles veulent sensibiliser citoyens et entreprises un an après les révélations d’Edward Snowden.

Ce jeudi a lieu une opération mondiale pour la protection de la vie privée sur Internet. «Reset The Net» est organisé par l’association américaine Fight The Future un an après les premières révélations sur la surveillance de la NSA. Le 5 juin 2013, le Guardian révélait une surveillance massive par la NSA des appels téléphoniques des clients américains de l’opérateur Verizon. Le lendemain, le quotidien britannique et le Washington Post dévoilaient l’existence de Prism, le programme de surveillance du Net de la NSA. Mercredi soir, le consultant à l’origine des révélations Edward Snowden a apporté son soutien à l’opération. Dans une déclaration, il appelle tout le monde à rejoindre le mouvement du 5 juin. «Ne demandez pas qu’on vous accorde votre vie privée, reprenez-là», conclut-il.

«Reset The Net» regroupe entre autres Greenpeace, Amnesty International, le Parti Pirate ou encore l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles). Plusieurs entreprises du numérique ont également rejoint la marche, comme Reddit, un forum américain habitué des mobilisations. Son cofondateur, Alexis Ohanian, a milité à de nombreuses reprises en faveur de la neutralité du Net et de la protection de la vie privée. Reddit fait aujourd’hui partie des plus célèbres militants sur les questions du numérique. Autre participant, le moteur de recherche DuckDuckGo présenté comme l’anti-Google. Il ne traque pas ses utilisateurs et offre les mêmes résultats de recherche à tout le monde. Bien moins utilisé que Google, sa participation est surtout symbolique. Toujours aux Etats-Unis, imgur est également mentionné dans les partenaires. Créé en 2009, c’est aujourd’hui l’un des plus gros hébergeurs d’images du Web.

Sensibiliser à la protection de la vie privée

Les participants ont plusieurs moyens d’action. Ils peuvent en premier lieu installer une bannière ou un pop-up sur leur site, invitant les visiteurs à prendre conscience de la surveillance et à s’en protéger. Ces liens dirigent l’internaute vers un «Pack Vie Privée» qui s’ouvre sur la déclaration: «Ce 5 juin, je m’engage à prendre de grandes mesures pour protéger ma liberté de la surveillance de masse du gouvernement. J’attends des services que j’utilise qu’ils fassent de même.» S’ensuit une liste d’applications mobile, de logiciels pour PC et Mac pour mieux protéger ses données personnelles. Les sites et applications peuvent également s’engager à améliorer leur sécurité et la protection des données de leurs utilisateurs. Cela passe par exemple par l’adoption d‘un certificat de sécurité SSL (chiffrement des données de connexion des internautes, utilisé entre autres par Facebook). Enfin, les internautes peuvent interpeller les géants du numérique et des télécoms sur Twitter pour leur demander de chiffrer certaines données et de mieux protéger les informations privées.

Pour Eric Leandri, directeur général du moteur de recherche français, Qwant partenaire de «Reset he Net», cet événement est aussi l’occasion de parler de la commercialisation des données personnelles aux annonceurs publicitaires. Ce modèle économique est au coeur de très nombreuses entreprises du numérique. «Il faut faire attention à ce qu’on regarde parce que sinon on va avoir la pub qui va avec», explique-t-il. «Aujourd’hui on a un partenaire à la CNIL pour s’assurer de bien faire les choses.» ajoute Eric Leandri, «Pour nous, respecter l’utilisateur, c’est avoir un vrai consentement[avant d’utiliser ses données].»

Via

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *